Vous avez besoin de plus d’indépendance dans votre vie professionnelle, et les perspectives offertes par le portage salarial vous intéressent ? Avant de franchir le pas, et afin que vous sachiez bien dans quoi vous vous engagez, il vous est recommandé d’effectuer au préalable une simulation de portage salarial. Vous aurez ainsi plus de chances de réussir votre reconversion. Afin de vous y aider, nous vous expliquerons ici les détails pour réussir une simulation de portage salarial.

Simulation de portage salarial : comment faire ?

De plus en plus de particuliers sont intéressés par les métiers pour devenir son propre patron. Le portage salarial est l’une de ces solutions que de nombreux professionnels envisagent actuellement. Faire une simulation de portage salarial en ligne vous permet d’évaluer votre future rémunération.

Lorsque vous effectuerez cette simulation, vous devrez indiquer dans le simulateur le chiffre d’affaire que vous envisagez d’atteindre. Ce CA variera en fonction du montant des honoraires que vous conviendrez avec votre client. A titre informatif, le taux journalier minimum pour un travail en portage salarial est fixé à 300€.

Après avoir défini le CA envisagé, vous devrez donner les différentes informations sur les frais professionnels refacturés et les frais de fonctionnement. A partir de ces données, le simulateur sera capable d’estimer la rémunération que vous pourrez toucher dans votre activité.

Le calcul du salaire en portage salarial

Pour le calcul de la rémunération mensuelle, voici les éléments pris en compte par la simulation de portage salarial :

  • Les charges sociales

Une société de portage a pour obligation de s’acquitter des cotisations sociales auprès des organismes sociaux et caisses de retraite.

  • Les frais refacturés

Les frais refacturés (ou frais de mission) regroupent les frais de déplacement, d’hébergement et de restauration engagés lors d’une mission. La prise en charge de ces frais est négociée avec le client. Ils seront ensuite restitués au consultant en complément de son salaire, mais ne seront pas comptabilisés dans le calcul du salaire brut.

  • Les frais de fonctionnement

Il s’agit des frais professionnels non pris en charge par le client car ils ne sont pas en lien direct avec la mission. Ces frais sont non imposables, et complètent le salaire net mensuel perçu par le consultant.

  • Les frais de gestion

Les frais de gestion, dans le domaine du portage salarial, correspondent aux commissions prélevées par la société de portage salarial sur la rémunération du consultant. Ils permettent de couvrir les dépenses liées aux services proposés aux consultants. On peut citer en exemple les formations, la comptabilité, l’assistance juridique etc.

Post Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Que faut-il savoir avant de se lancer dans l’apiculture?

Vous êtes las de la routine métro-boulot-dodo, et vous désirez

Mettre toutes les chances de son côté pour trouver son premier emploi

Après plusieurs années d’études, vient maintenant l’étape décisive de trouver